Pour ce nouvel EP Benoit retourne aux sources de la musique pop et de la musique électronique.

Il s’entoure de Brisa Roché pour les textes et joue avec les codes de la pop tout en tissant un canevas résolument électro.

Une pop oscillant délicatement entre la joie de vivre et une certaine mélancolie. Les lignes de synthés fournissent un son suranné, un peu comme une madeleine de Proust auditive : « c’est une forme de contemplation tragique mais aucunement triste : une façon de dire « c’est la vie ! ». » Et cette atmosphère nous projette dans le souvenir, un état qui donne envie de retourner dans un moment passé tout en savourant le plaisir de ne pas y être coincé pour toujours.

En plus de ses morceaux il remixe également des artistes comme Kazy Lambist, Brisa Roché et Perez.
  Son intention est de façonner les sons pour les rendre émouvants, cosmiques et dansants, qu’ils soient compris par l’esprit et l’âme en même temps.

Il revendique un style ouvert et nous livre un live hypnotique et énergique. On y retrouve les influences de la musique électronique à travers les synthés, les séquenceurs et boîtes à rythmes. Mais aussi le respect des codes de la pop qui passe par le chant et les thèmes abordés : les sentiments amoureux, la rupture, les rencontres, le fantasme...